Incident Commanderie

Plus de la moitié des supporters arrêtés lors de l'attaque du centre d'entrainement ont été placés en détention provisoire

par
Centre d'entrainement Robert Louis-Dreyfus

Quelques heures avant la réception de Rennes samedi, environ 300 supporters se sont rendus au centre d'entrainement Robert-Louis Dreyfus pour faire part de leur colère et exiger la démission de Jacques-Henri Eyraud. Une fois devant les grilles de la Commanderie, les choses ont dégénéré et entre 40 et 50 ultras se sont introduits par effraction dans les locaux des joueurs professionnels pour y commettre des vols et des dégradations selon l'Olympique de Marseille. Ce lundi, quatorze prévenus arrêtés par la police sur les lieux ont été jugés en comparution immédiate devant le tribunal judiciaire de Marseille.

Après plus de quatre heures de procès, huit d'entre eux ont été placés en détention provisoire jusqu'à la prochaine audience qui aura lieu le 24 février prochain. Les six autres sont aujourd'hui sous contrôle judiciaire avec un pointage hebdomadaire obligatoire dans le commissariat le plus proche, l'interdiction de participer à une manifestation et également de se rendre à Marseille pour certains.