OM par

Valentin Rongier raconte les longues négociations avec Nantes pour signer

Commentaire(s)
Rongier raconte son transfert

Présenté à la presse ce mercredi midi, Valentin Rongier est revenu sur le long feuilleton autour de sa signature à l'Olympique de Marseille. 

La journée de lundi a été des plus stressantes pour Valentin Rongier. Le milieu de 24 ans, arrivé à Marseille dans la journée pour finaliser son transfert avec l'OM, a assisté à de longues négociations entre le FC Nantes, son club formateur, et les Phocéens. Si l'absence d'accord le lundi soir, jour de clôture du mercato, a jeté un coup de froid sur la Commanderie, le nouveau numéro 21 de l'OM a finalement signé son contrat ce mardi, après un accord entre les deux clubs : 13M (+2 de bonus) ainsi que 50% sur la plus-value à la revente, plafonné à 8 millions d'euros. 

"C'était très stressant et très éprouvant pour moi et mon entourage", commente Valentin Rongier, lié à l'OM jusqu'en 2024, ce mercredi en conférence de presse. "Je pense à ma famille qui était restée sur Nantes aussi, il fallait prévenir tout le monde. Le dénouement est bon, je vais retenir ça, et me concentrer sur mon objectif d'être bon sur le terrain. Si j'ai eu peur que l'opération ne se fasse pas ? Oui bien sûr, on était sûr de rien, il était même question de rentrer à Nantes à un moment donc j'y ai pensé. Je vais essayer de passer vite à autre chose, je vais savourer car je suis très content d'être ici à l'OM et je vais en rigoler dans quelques temps". 

Le stress était également palpable chez André Villas-Boas. "Quand Dario est arrivé, j'ai dit que c'était le transfert le plus long de l'histoire du foot. Mais avec Valentin, c'est aussi long. On a eu la possibilité avec le règlement d'utiliser ce joker. On l'a fait, ça nous a donné un peu plus de temps pour terminer cette négociation. On a bien terminé le mercato, on a bien fait, je suis content". Un sentiment partagé par Jacques-Henri Eyraud. "Je ne suis pas là pour dire que j'ai gagné et que l'autre a perdu. Je suis là pour me féliciter qu'un tel joueur ait choisi l'OM pour franchir un cap. J'aurai préféré que la discussion se termine avant la fin du mercato, ça n'a pas été le cas. Le résultat est là, c'est tout ce qui compte"