Mercato par

Mitroglou dans l'impasse, l'OM se lasse...

Commentaire(s)

Kostas Mitroglou, dont la cote est au plus bas après trois saisons de galère, dispose encore d'un an de contrat à l'OM. Mais les dirigeants marseillais ne comptent pas attendre 2021 pour s'en séparer, définitivement cette fois.

Pour la première fois depuis trois ans, la quête du "grantatakan" n'animera pas l'été marseillais. Recruté l'été dernier pour 16 millions d'euros, Dario Benedetto a donné satisfaction pour sa première saison en Europe (26 matchs de Ligue 1, 11 buts) et fait oublier Mario Balotelli, non conservé à l'issue d'une pige de six mois pourtant convaincante entre janvier et juin 2019 (8 buts en 15 matchs). Kostas Mitroglou, qui avait été le premier à être présenté par les dirigeants olympiens comme une recrue offensive de premier choix, à l'été 2017, n'est lui pas encore sorti des mémoires à l'OM.

Prêté successivement à Galatasaray (janvier-août 2019) et au PSV Eindhoven (août 2019-juin 2020), l'attaquant grec a encore un an de contrat à honorer en Provence, où il a fait son retour cet été. Mais il n'entre pas dans les plans d'André Villas-Boas, qui l'a laissé s'entraîner seul à Marseille pendant qu'il emmenait son groupe en stage en Allemagne. "Mitroglou aurait pu rendre des services en ce début de saison. Là, il est à la cave... Il n'a aucune offre, aucun intérêt", regrette un proche du dossier, interrogé par France Football.

L'OM songe à résilier son contrat

Mitroglou (32 ans), qui n'a donc pas d'autre option, se dirait prêt à aller au bout de son engagement chez les vices-champions de France. Mais du côté de l'OM, on espère se débarrasser rapidement d'un joueur dont le salaire annuel est estimé à 3 M€ brut. Recruté pour 15 M€ au Benfica Lisbonne (avec une rétrocession de 50% du montant d'un futur transfert au club portugais), Mitroglou n'a plus aucune valeur marchande. Tant qu'à faire, l'OM envisagerait donc de résilier son contrat. Et tourner définitivement la page.