OM par

Eyraud évoque la suspension de Payet

Commentaire(s)
Jacques-Henri Eyraud s'est exprimé au sujet de la discipline.

A l'occasion de l'officialisation d'un nouveau partenariat avec la marque automobile Toyota, Jacques-Henri Eyraud s'est exprimé au sujet de la situation de l'OM et les problèmes disciplinaires sur le terrain.

Après avoir enchaîné trois victoires de rang, l'Olympique de Marseille déchante depuis plusieurs semaines puisque les Olympiens sont sur une série de quatre matchs sans victoire (3 nuls et 1 défaite). Huitièmes au classement, les Marseillais sont légèrement distancés par le peloton de tête alors qu'ils joueront face à l'OL et au PSG dans les semaines à venir. En marge du nouveau partenariat signé à la Commanderie, Jacques-Henri Eyraud a donné son ressenti sur la situation. "Les hauts et les bas s'enchaînent rapidement dans le football. Je note qu'il y a quelques semaines encore, on était, non pas au plus haut, mais on avait des commentaires très positifs, très élogieux. Évidemment, quand on fait des matches nuls, où il y a parfois des bonnes choses sur le terrain, ou une défaite, on est tous déçus. Mais on a une équipe qui est très soudée, avec un coach extrêmement déterminé" a glissé le président de l'OM dans les colonnes de L'Equipe.

Le patron marseillais en a profité pour faire part de son irritation quant aux nombreux cartons reçus par ses joueurs. "On voit des belles choses sur le terrain, malgré les absences, malgré les suspensions. Je dirai simplement une chose : il faut qu'on travaille la discipline. On prend trop de cartons. Et ça, ce n'est pas possible de continuer sur cette voie-là. Il y a des cartons qui me semblent injustifiés, mais il y en a d'autres qui sont justifiés. Il faut réagir face à ça. Et c'est important de le faire dès la reprise et les prochains matches" a-t-il expliqué. A ce sujet, JHE a d'ailleurs rencontré Dimitri Payet, suspendu quatre matchs suite à des insultes proférées envers l'arbitre lors de la réception de Montpellier en championnat"Oui, je l'ai vu. Je vais garder pour moi ce que j'ai dit à Dimitri. Il est évident qu'on ne peut pas insulter un arbitre. Ce sont des attitudes qui n'ont pas lieu d'être dans un stade de football, sur une pelouse, même si on peut comprendre toute l'envie, toute la frustration d'un joueur professionnel à certains moments. On a vu à quel point il était attaché à montrer une image de performance élevée, mais ça ne peut pas se faire en insultant un arbitre, c'est inacceptable. C'est une attitude qui n'a pas lieu d'être quand on porte le maillot de l'OM, ou celui d'une autre équipe d'ailleurs" a-t-il indiqué.

"Cela me paraissait simplement un chiffre qui justifiait une explication, et je n'en ai pas eu"

Interrogé sur le traitement reçu par l'Olympique de Marseille devant les différentes instances, le président marseillais n'a pas souhaité s'aventurer en détails sur ce terrain glissant. En revanche, il attend des explications de M. Delerue car celui-ci a dégainé le carton rouge contre des joueurs de l'OM par quatre fois en cinq rencontres. Un total qui interpelle quelque peu Jacques-Henri Eyraud. "Je ne vais pas rentrer dans une polémique et mettre sur la place publique des échanges que j'ai pu avoir avec des arbitres ou des responsables de l'arbitrage. J'en ai eu souvent. Il y a un juste un cas, qui fait qu'un arbitre (M. Delerue) a délivré quatre cartons rouges à des joueurs de l'OM en cinq rencontres. Cela me paraissait simplement un chiffre qui justifiait une explication, et je n'en ai pas eu. Peut-être que ça viendra une prochaine fois". Pour rappel, JHE avait pénétré dans le vestiaire d'Amaury Delerue après le match face au MHSC pour avoir des explications, ce qui lui a valu une suspension de quatre matchs, dont deux avec sursis.