OM

Rudi Garcia : "On vise la passe de quatre à Strasbourg" (compte-rendu)

La conférence de presse de Rudi Garcia (OM).

Dimanche soir (21 heures, Stade de la Meinau), l'Olympique de Marseille clôturera la 9ème journée de Ligue 1 sur la pelouse du Racing Club de Strasbourg. À deux jours de cette affiche, Rudi Garcia, l'entraîneur phocéen, a répondu aux questions des journalistes depuis la salle de presse de la Commanderie. L'intervention du technicien olympien est à retrouver en intégralité, ci-dessous.

Merci de nous avoir suivis...

Rudi Garcia quitte la salle de presse, ce live-commenté est terminé. Merci à vous de l'avoir suivi et à bientôt pour de nouveaux lives sur MadeInFOOT.com !

Le record de Steve Mandanda ?

Rudi Garcia : "Officiellement, il deviendra l'Olympien le plus capé à Strasbourg dimanche. Ça prouve le monument qu'est Steve. C'est l'homme d'un club, l'homme de l'Olympique de Marseille. C'est une vraie fierté d'avoir un gardien comme ça dans nos cages. C'est admirable. J'espère qu'il le portera le plus haut possible et le plus loin possible."

Son avis sur le RCSA ?

Rudi Garcia : "Tous les matches sont à risque. On joue contre une équipe qui ne lâche pas, qui vise le maintien. Ils seront privés de Benjamin Corgnet, ce qui sera une très bonne chose car c'est un joueur que j'apprécie beaucoup. Ils ont un très bon entraîneur. Ils savent que ça va être difficile pour eux cette saison. Mais ils vont combattre. On sait que ce sera difficile pour nous mais on est prêts à répondre. Il faudra un Olympique de Marseille à 100% pour l'emporter."

Les mauvaises entames de match ?

Rudi Garcia : "On serait bien inspiré d'avoir de meilleures entames de match."

La solidité olympienne ?

Rudi Garcia : "Avant d'aller à Monaco, on avait la meilleure défense du championnat. On a pris trop de coups de pieds arrêtés à Monaco. Après, on a encore pris deux buts à Nice. Je reste persuadé qu'on peut être performant dans ce domaine là. Il faut trouver un bon mix par rapport à cela. On peut s'améliorer défensivement."

Maxime Lopez ?

Rudi Garcia : "Je vois quels papiers vous comptez préparer pour demain. Le collectif prime. Maxime Lopez, c'est moi qui l'ai sorti. Mais je dis ça en toute humilité, il serait sorti tout seul car il est pétri de talent. Il reviendra, c'est certain. Cela fait aussi partie de la progression d'un jeune joueur. Il se réfugie dans le travail, il est positif. Cela le fera grandir et je vais l'aider. Mais il est assez mature par rapport à ce passage moins bien. Il reste un joueur très important pour nous."

Une discussion avec Morgan Sanson ?

Rudi Garcia : "J'en ai avec tous mes joueurs. Ma porte est toujours ouverte et je vais souvent les voir. Mes joueurs savent ce que je pense. Je pense que c'est un faux débat. Pour un joueur, c'est bien de ne pas trouver d'excuses en cas de contre performance. Je ne parle pas spécialement de Morgan."

Le déplacement à Strasbourg ?

Rudi Garcia : "On est troisième et on veut rester troisième. On veut s'imposer à Strasbourg. Il faudra donc tout donner. Il faudra donner le meilleur de nous-même. Je suis ravi de revoir le Racing en Ligue 1. On vise la passe de quatre."

Une association entre Germain et Mitroglou ?

Rudi Garcia : "C'est une possibilité. Je fais tout pour mettre les joueurs dans les meilleures conditions. Il y a des joueurs que j'ai déplacé, par nécessité ou par constat. Ce n'est pas un souci que Dimitri Payet revienne à gauche ou que Morgan Sanson joue à gauche. Tout est possible, on peut rechanger de système. Tout est possible, l'objectif étant de gagner le match."

12 joueurs absents pendant la trêve ?

Rudi Garcia : "Cela permet de voir des jeunes, de les découvrir. On a bien travaillé et on a bien reposé certains joueurs. On joue dimanche, on aura un peu plus de temps pour travailler Strasbourg."

Le 4-2-3-1 conservé ?

Rudi Garcia : "Il me manque Lucas Ocampos, suspendu, et Luiz Gustavo, suspendu. Donc il faut les remplacer. Voilà ma réponse (sourire). La réflexion reste à mener. Clinton Njie est rentré en retard. Ce n'est pas de sa faute mais c'est aussi de sa faute. Nul n'est censé ignorer la loi. Je pense que les joueurs sont trop assistés. Il sera sanctionné, c'est sûr. Il ne le sait pas lui même. Je ne suis pas du genre à tirer une balle dans le pied dans l'équipe, ce serait bête."

"Kostas Mitroglou ? On va voir. On en saura plus demain sur son état de forme. Il a joué deux matches, pratiquement entier. Il a besoin de compétition. Il a marqué, c'est bien pour lui et bien pour nous. C'est un profil d'attaquant qu'on n'a pas."

"Si on garde le même système, il y a trois possibilités pour remplacer Luiz Gustavo : Sertic, Kamara ou Sanson. Avec un autre système il y a plus de possibilités."

Le contexte

Dimanche soir (21 heures, Stade de la Meinau), l'Olympique de Marseille clôturera la 9ème journée de Ligue 1 sur la pelouse du Racing Club de Strasbourg. À deux jours de cette affiche, Rudi Garcia, l'entraîneur phocéen, répondra aux questions des journalistes depuis la salle de presse de la Commanderie. L'intervention du technicien olympien est à suivre en direct-commenté sur notre antenne.